Aller au contenu principal

Portail

L’objectif de ce portail est de découvrir et mieux faire connaître les droits de l’enfant, de rendre leur accès plus facile à tous les publics, quels que soient leur âge ou leurs besoins spécifiques, des plus petits enfants aux professionnels de l’enfance et de la jeunesse en passant par tous les jeunes et les adultes.

Défense des Enfants International (DEI) - Belgique

DEI-Belgique est la section belge du Mouvement international Défense des Enfants International dont l’objectif est de protéger et de faire progresser les droits de l’enfant. Ses principales thématiques de travail sont la justice adaptée aux enfants, les enfants en situation de migration, la lutte contre la violence à l’égard des enfants, les enfants privés de liberté. Organisation de deuxième ligne, elle agit en donnant des formations, créant des outils pédagogiques, faisant du plaidoyer politique, sensibilisant et informant le public, menant des recherches-actions et des actions stratégiques en justice. Depuis 2024, DEI-Belgique est la représentation belge d'ECPAT international, qui lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants.

DGDE

Le Délégué général aux droits de l’enfant (DGDE) a pour mission générale de veiller à la sauvegarde des droits et des intérêts des enfants. Dans l’exercice de sa mission, le Délégué général peut notamment : 1. informer des droits et intérêts des enfants et assurer la promotion des droits et intérêts de l'enfant 2. vérifier l'application correcte des législations et des réglementations qui concernent les enfants 3. recommander au Gouvernement, au Parlement et à toute autorité compétente à l’égard des enfants toute proposition visant à adapter la réglementation en vigueur en vue d'une protection plus complète et plus efficace des droits et intérêts des enfants 4. recevoir les informations, les plaintes ou les demandes de médiation relatives aux atteintes portées aux droits et intérêts des enfants 5. mener, à la demande du Parlement, des investigations sur le fonctionnement des services administratifs de la Communauté française concernés par cette mission.

CNDE

La Commission nationale pour les droits de l’enfant (CNDE) est une plate-forme de concertation entre quelques 90 acteurs en matière de droits de l’enfant qui ont été désignés par les pouvoirs publics belges aux termes d’un accord de coopération. Les travaux sont axés sur une contribution aux missions de rédaction de rapports belges à l’égard d’instances internationales et sur la formulation de recommandations politiques générales. La concertation implique entre autres tous les acteurs visés dans l’accord de coopération.

Le fête "En avant"

En Avant ! La fête des droits de l’enfant et des jeunes (anciennement Festival #ZERO18) a vu le jour en 2011, à l’initiative de la Fédération Wallonie-Bruxelles, afin de promouvoir les droits des enfants, à l'occasion de la journée internationale des droits de l'enfant (20 novembre). Son objectif principal est de conscientiser les enfants à leurs droits, d'une manière ludique et festive. Au maximum gratuits et pensés jusque dans les plus petits détails dans l’esprit de la Convention internationale des droits de l’enfant, les événements En avant ! s’adressent aux enfants et aux jeunes de 0 à 18 ans, et se fondent sur quatre grandes valeurs à savoir : cohérence, mixité, participation, durabilité.

Le 103

Le 103 - service "Ecoute-Enfants" est un service qui répond, par l’intermédiaire du téléphone (numéro 103), aux questions des enfants, des adolescents, mais aussi de toute personne qui s’interroge ou s’inquiète à propos d’elle-même ou éventuellement d’autrui lorsqu’un enfant est en cause. Le numéro 103, accessible gratuitement de 10 heures à 24 heures, s’adresse à tous les enfants et adolescents qui, à un moment de la journée ou de la soirée, éprouvent le besoin de parler, de se confier parce qu’ils ne se sentent pas bien, qu’ils vivent des choses difficiles, qu’ils sont isolés, qu’ils se sentent en danger… L'anonymat de la personne qui appelle le service "Ecoute-Enfants" est absolument garanti.

Parlons Jeunes

Parlons Jeunes est un projet éducatif d’expression qui vise à libérer la parole des jeunes, à entendre leur voix, à diffuser leur opinion sur des questions de société, qu'elles soient politiques, sociales, économiques, philosophiques ou autres. Parlons Jeunes propose des ateliers participatifs de réflexion et de création notamment audiovisuelle sur différentes thématiques.​ Ces ateliers pratiques cherchent à rendre les participants acteurs du projet, dès sa conception, en développant leur esprit critique et leurs capacités créatrices. Les jeunes sont accompagnés dans la construction de leur réflexion et dans sa mise en forme à travers différentes disciplines : la vidéo, le son, la presse écrite, la création numérique et l’illustration permettent d’élaborer ensemble des nouveaux récits, dans l'esprit de l'éducation permanente. Parlons Jeunes concrétise le droit à la participation des enfants, qui constitue l’un des principes fondamentaux de la Convention relative aux droits de l’enfant dont la liberté d’expression constitue l'un des piliers. Le projet initié par le Délégué général aux droits de l'enfant est porté par différentes structures associatives pour assurer l'encadrement humain et technique professionnels nécessaires à sa bonne tenue dont "Comme Un Lundi ASBL" qui le coordonne depuis ses débuts.

La Code

La Coordination des ONG pour les droits de l’enfant (CODE) est un réseau d’associations qui a pour objet de veiller ensemble à la bonne application de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant en Fédération Wallonie-Bruxelles et en Belgique, à travers des missions d’étude, d’information et de plaidoyer. La CODE est reconnue et subsidiée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, comme association d’éducation permanente dans l’axe "Analyses et études" et publie chaque année une étude et quinze analyses, à l’attention des adultes (grand public, professionnels et politiques). La CODE est co-responsable, avec son homologue flamand la KIRECO, de la rédaction d’un rapport alternatif au rapport officiel sur l’application de la Convention en Belgique, que l’Etat belge doit remettre tous les cinq ans au Comité des droits de l’enfant des Nations Unies.

OEJAJ

L’Observatoire de l’Enfance, de la Jeunesse et de l’Aide à la Jeunesse (OEJAJ) est un service transversal de recherche, d’analyse, d’évaluation des politiques publiques et d’aide à la décision publique. Toutes les recherches et évaluations réalisées ou encadrées par l’Observatoire sont disponibles sur son site internet. L’Observatoire est également chargé d’accompagner la mise en œuvre du Plan d’action des droits de l’enfant en Fédération Wallonie-Bruxelles et en Wallonie et de mener des actions d’information et de communication en matière de droits des enfants et des jeunes. Il a aussi pour mission d’émettre des avis sur toute question relative aux matières de l’enfance, de la jeunesse et de l’aide à la jeunesse.